La foule et de beaux vainqueurs.

 

Pari tenu avec plus de deux mille coureurs pour les trois courses majeures (5, 10 et 15 km), mais aussi de beaux pelotons chez les jeunes et les randonneurs et marcheurs nordiques, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de l’édition 2013, une belle fête.

La nouvelle course des 5 km fut remportée par Quentin Duponcheel chez les hommes et Marine Gochon chez les féminines. L’épreuve médiane des 10 km en rassemblant mille trois inscrits prouva le bien-fondé de sa place dans le programme de la « Course du Chicon ». Déjà par dix fois vainqueur à Baisieux, Farid Oukaïd signa une nouvelle victoire de prestige en inscrivant son nom sur le livre d’or des 10 km, l’Arrageoise Stéphanie Dassonville faisant de même chez les féminines. Il ne restait plus qu’à attendre la fin de la matinée pour voir Stéphane Chopin briller sur 15 km devant  El-Hassane Bouknari et Grégory Lemaître tandis que Caroline Cordier qui avait bien apprécié le parcours en s’imposant en 2012, renouvelait son bail en 2013, devant Laurence Demeyere et Corinne Dorny.

Il ne restait plus qu’à prendre la direction du complexe sportif pour profiter du « bouquet final », les courses des jeunes, véritable bouffée d’air sous le soleil en voyant l’enthousiasme des jeunes…et de leurs parents !

Fiers du travail fourni

Les anciens disaient que le travail fourni, paie un jour. Ce dimanche 27 octobre restera dans les mémoires car même si la « tendance » s’annonçait plutôt favorable au regard des chiffre, samedi en fin d’après-midi, il y avait la réalité des vacances scolaires qui pouvaient disperser les enfants mais aussi cette « alerte orange » qui sévissait sur la région nord Pas de Calais.

Heureusement, dix-neuvième édition a bénéficié d’une « fenêtre favorable » au niveau de la météo qui a même permis au soleil de se montrer radieux comme pour récompenser le gros travail fourni depuis des semaines.

 

 

 

Les marcheurs nordiques de Wambrechies seront présents

Fidèles à l’épreuve, les marcheurs nordiques de l’AC Wambrechies avaient coché depuis longtemps la date du dimanche 27 octobre sur leur agenda.

On les retrouvera à une quinzaine dimanche derrière Sylvie et Jean-Gabriel leurs coaches avant de participer à la marche des Baudets à Estaires, une semaine plus tard puis à celle de Grande-Synthe le 10 novembre…avant de préparer la « Rando du Père Noël » qui aura lieu à Deûlémont, au cœur du Val de Deûle, le 21 décembre prochain !

 

Des dossards de toutes les couleurs

Ce sera la grande nouveauté de l’édition 2013 : la couleur sera au rendez-vous, celui des dossards que porteront les coureurs.
Bleu pour la course à label régional des 15 km, rouge pour la course à label départemental des 10 km et vert pour celle des 5 km.

L’autre nouveauté sera la puce qui quittera le dossard pour être fixée sur le lacet de la chaussure.

Rappel : pas d’inscriptions ce dimanche pour les courses de 5, 10 et 15 km, mais possibles pour les enfants, les marcheurs et randonneurs.

 

 

La course du chicon en bref…

Un velouté d’endives sera servi à tous effet les participants. En effet, pas moins de deux cent cinquante litres de velouté préparé par le Trou Normand, sera servi aux participants.

A l’arrivée, les participants recevront chacun une livre d’endives.

L’originalité de l’épreuve sera encore les endivettes qui baliseront chaque kilomètre de la course.

Sur 15 km, le record de l’épreuve est détenu par Samir Laabnass avec un chrono de 48’18’’ tandis que du côté des femmes, c’est Caroline Cordier qui détient la meilleure performance avec un temps de 55’11’’. Sur ce parcours, en 2010, Roxane Théry avait établi un nouveau record de France des 15 km (catégorie cadettes) en 1h01’01’’.

Comme ces dernières années, un village artisanal accueillera les coureurs et leur famille.

Un séjour « hiver » à Orcières Merlette pour quatre personnes viendra récompenser un participant à l’heure de la tombola.

Pas moins de deux cent cinquante personnes encadreront l’édition 2013 de la course du chicon.

Participation en 2012 : 902 coureurs sur les 15 km ; 819 coureurs sur les 7 km ; 400 enfants et 515 marcheurs.

Les records d’affluence de la course : 16 km : 1077 coureurs ; 7 km : 918 coureurs ; Enfants : 512 ; Marcheurs : 515.

 

 

 

Le site internet du comité départemental d’athlétisme du nord fait peau neuve.

 Cliquer ici pour découvrir le site

 


 

 

 

Le chicon... à toutes les sauces

 La 19ème édition de la course approche à grands pas. Outre les bornes kilométriques qui se transforment en chicons dans et autour de Baisieux, le village artisanal sera une fois encore le centre vital de l'organisation. Là, le chicon sera à toutes les sauces pour le plus grand plaisir des papilles. Alors ne résistez pas plus longtemps et venez déguster des produits à base de chicons dont certains sont assez insolites comme le café ou le chocolat à l'endive. Si vous êtes plus conventionnels alors vous ne résisterez pas au velouté d'endive ni aux chicons au gratin! Et si vous voulez profiter de tous les bienfaits de l'endive, alors inscrivez-vous vite au "repas du chiconneux" qui sera servi vers 13h15.

 

 

 

Course du chicon: au bonheur des enfants...

 Si les adultes seront encore bien servis lors de cette 19ème édition de la course du chicon, les enfants ne seront pas oubliés avec de nombreuses animations prévues pour tous les goûts... En effet quand maman et papa marcheront ou courront, les enfants ne s'ennuieront pas puisqu'une garderie gratuite animée par des animateurs et des assistantes maternelles fonctionnera de 9h à 11h45. Après ce moment encadré, c'est un temps sportif qui attendra les jeunes qui seront conviés à participer à l'une des courses ou galopade après l'arrivée des participants des 5, 10 et 15km.

A partir de11h40 : course et galopades enfants dans l'enceinte du complexe sportif, pointes interdites.

 

 

Quand la course met en valeur un terroir

La course du chicon a une identité forte, celle d'assurer la mise en valeur la Pévèle et surtout les produits de son terroir. Encore une fois, l'édition 2013 permettra de les découvrir au coeur d'un village spécialement dédié aux plaisirs de l'endive et de la gastronomie du Nord. Ce "village", c'est vraiment l'affaire de Jean-Luc Peudevin et de sa famille qui prépare la course du chicon de longue date! Cette année encore, vous y trouverez de nombreux produits pour le plaisir des yeux, de la bouche et de l'estomac...

 

 

 

Rendez-vous à Baisieux pour voir le chicon pousser au bord de la route.

Si l'aspect sportif est une chose, le côté festif est un autre aspect que l'on ne néglige pas. Le label "Jour de fête" attribué par le magazine "Jogging International" est là pour en attester. Baisieux, c'est aussi le seul endroit où le chicon pousse au bord de la route sous la forme de bornes kilométriques...indiquant à chacun où il en est. Vous retrouverez aussi cette ambiance incomparable dans la salle de tennis réhabilitée, le jour de la course, en un véritable village artisanal.

 

 

 

 

Mis à jour (Mercredi, 06 Novembre 2013 19:28)